C’vivait la temps des chapeaux bleus. Le préférable circonstance envers séduire les amis et la foyer à parcourir. La temps vivait pure envers les porches extérieurs des vignobles de Hill Folk, les randonnées dans lequel le appentis habitant de Big Bend ou les promenades le grand de la Cramponner Walk à San Antonio.

Uniquement, la épiphytie de coronavirus a singulier le Texas de sa temps touristique printanière et alerté imitation de saisir aussi l’été. De Étape Aransas à Galveston et Fredericksburg, les industries touristiques déjà fragiles ont possiblement enduré le mauvais vacance du 4 juillet, marqué par la fixation des plages, des bars et du appentis habitant de Big Bend.

“C’est également expirer de 1 000 tranches”, a cordial Johnny Smecca, monarque du Galveston Chauffeur Group, qui exploite discordantes restaurants populaires sur l’île, laquelle Little Daddy’s Gumbo Bar et Mario’s Seawall. « Les gens vivons au guichet le guichet et je ne sais pas hein faire au guichet le guichet. Tout guichet, quelques-uns endettons quelques-uns refaire.

La dépêche incendie des cas de COVID-19 et les nouvelles ordonnances d’rémission des firmes frappent l’aciérie du tourisme, qui rapporte principalement d’lettre à l’Situation de l’allure que généralité disparate arrondissement disparate que l’fidélité. Les hôtels, les parcs à transposition, les bars et les restaurants ont dû porter le blessure attristant, fors calamiteux, de la fixation, de la réouverture sobrement et imitation de la refermeture.

La état ne peut qu’ajouter envers les industries hôtelières qui s’appuient sur la influence constructrice du Texas. Au copieux frayeur des cabinets de voyages locales, les solide titres qui dominent les conversations nationales décrivent la redoublement alarmante du frais coronavirus à défaut l’Situation.

Conseils aux voyageurs cet été : évitez le Texas. Et envers les Texans : restez comme vous-même

persister à la gratte-ciel ponts

La déprédation des saisons vernal et d’été, qui représentent choix grossièrement 60% des revenus annuels du tourisme, est un blessure dur non cependant envers l’aciérie, pourtant de la sorte envers l’épargne de l’Situation, qui a été doublement touchée par le liquidation tanker célèbre et la épiphytie. . Le tourisme est une aciérie de 80 milliards de dollars par an qui génère pratiquement double jour principalement d’affairement avantageux que les dépenses des visiteurs, sélectionnable l’épargne généralité en retenant les industries et les emplois locaux.

Même comme une correctif en mai, quand le proconsul Greg Abbott a compétent la réouverture des industries comme une prédisposition limitée, l’aciérie des loisirs et de l’restaurant a coulé principalement de 370 000 emplois assez à l’période dernière, disciple le circonscription du Gésine. Le débordement d’emplois dans lequel les restaurants a courtaud étroitement de 25 % depuis mai 2019 ; l’fonction des hôtels a chuté de principalement de 30 %.

Les collectes gouvernementales de taxes sur les séjours hôteliers ont aussi obstinément baissé, reflétant la état caissière désespérée des hôtels.. En avril, les recettes fiscales des locations d’hôtels ont chuté de 63 % assez à il y a un an ; en mai, la incliné annale s’vivait accélérée à 86 %.

Smekka, un gargotier de Galveston, a cordial qu’il avait conclu l’reçu du pouvoir de obstruer en ventôse et avril, trouvant qu’il vivait bonifié envers le Texas et ses industries de contrôler la épiphytie. Il a été confus de évincer la majorité de ses 250 salariés lors que les revenus ont chuté de principalement de 60%, pourtant il a estimé qu’il avait principalement les double principalement solide paye sur l’île, juin et juillet, envers pondérer ses pertes et exfiltrer les salariés.

Présentement, il craint de mourir juillet.

“Vous-même gagnez généralité votre lettre en huit semaines”, a-t-il cordial. « J’avais nécessité de juin et juillet. Les gens faisons entiers.”

Ceci est positif envers de nombreuses industries le grand de la côte du baie. Amy Watson, proviseur avant-première de Boathouse Bar and Rôtisserie, un bar joueur et un guinguette sur l’île Padre de Ensemble Christi, visait le vacance du 4 juillet. Sézigue a réservé de la symphonie en direct et estimé d’écarter un courette.

Lorsqu’elle-même a enseigné que les autorités locales avaient peine aux voitures d’pénétrer sur la partie envers sauter les foules, elle-même a aucun sa recherche.

“Les gens comptons sur à nous lettre en été envers quelques-uns collaborer à rouler l’hibernation”, a cordial Watson. « Ceci va nettement quelques-uns agir mal. C’vivait des montagnes russes.”

Dernier-né McCarthy abusé comme son jouvenceau DeLuca, âgé de 15 paye, le mercredi 1er juillet 2020 à la partie de Galveston. Les responsables de la lieu ont cordial que la lieu fermerait ses plages au éprouvé envers le vacance de ponts du 4 juillet au élément d’une intensité des authentiques cas de coronavirus. “Je pense que de principalement en principalement de population commencent à manoeuvrer court”, a cordial McCarthy.

John Shapley, Houston Chronicle/photographe

À principalement de 200 milles au Arctique, les établissements vinicoles de Hill Folk ont appuyé à elles espoirs sur un scandale estival derrière que bigrement aient dû obstruer des salles de dégustation qui peuvent concrétiser jusqu’à 90 % des ventes endéans la haute temps printanière. Pourtant derrière capital rouvert un peu principalement d’un paye, Abbott a de frais fermé les salles de dégustation.

Andrew Sides, bailleresse de Lost Draw Cellars, un bien viticole de Fredericksburg, a cordial que la fixation dépêche met non cependant les établissements vinicoles en malheur, pourtant aussi les vignobles qui vendent les raisins. La cueillaison rejoint à grands pas et nous établissements vinicoles peuvent pousser l’prise de raisins jusqu’à ce qu’il bien transparent sinon les salles de dégustation peuvent écarter et que les visiteurs peuvent reculer.

Said idolâtré que les revenus ont chuté de 40% quand sa morceau de dégustation a été fermée de ventôse à alpha mai. Il s’est acidulé proximité la remise, le grattage et les dégustations virtuelles envers perpétuer à brader du vin et prévoit de le agir à frais.

“Les gens quelques-uns battrons bec et ongles envers que ceci fonctionne”, a-t-il cordial.

Hormis rame

Le vacance du Memorial Day prévenu continuellement le alpha possible de la temps de tubing au Texas, comme une rangée de âmes traversant le Hill Folk envers godiller dans lequel les rivières Comal, San Marcos et Guadalupe. C’est une aventure de la violence accablante.

Les fournisseurs d’équipements de tube ont raté à elles alpha cycle en jugement des fermetures printanières liées aux coronavirus, pourtant bigrement pensaient qu’ils rebondiraient cet été. Depuis la réouverture du Texas Tubulures à New Braunfels en mai, le bailleresse Kolya Reno dit qu’il est devenu de principalement en principalement obnubilé quelque semaine.

Pourtant Abbott les a refermés. “C’est mauvais étant donné que c’est une temps débordante”, a cordial Reno.

À grossièrement 400 miles au sud-ouest de New Braunfels, les industries qui dépendent des visiteurs du appentis habitant de Big Bend fluctuent aussi convaincu une ou double fermetures printanières avec estivales. Ensuite qu’un habitant de la congrégation du appentis ait été testé architecte au COVID-19, le appentis habitant a été fermé jeudi, un paye cependant derrière sa réouverture.

Bill Ivey, qui possède une prolixe objet de la lieu spectre de Terlingua, y pénétré le Big Bend Holiday Hotel et le Starlight Theatre, a cordial qu’il avait été confus de évincer limitrophe de 50 de ses 56 travailleurs quand les hôtels de la province et du appentis habitant ont permis l’reçu de obstruer en ventôse. Territorial de Big Bend. Le appentis est fermé de alpha avril à juin.

“Les gens totaux passés de la temps la principalement débordante, des ventes exploit, à négatif”, a-t-il cordial.

Ivey, qui a engrené à remployer des salariés, s’est dit joyeusement éberlué par le nombre de visiteurs dans lequel les semaines précédant le vacance du 4 juillet, qui est continuellement le “extrême délire” de la province endroit que la violence estivale ne décourage les population. Pourtant ces espoirs ont été déçus quand le appentis habitant de Big Bend a été de frais fermé.

“Vous-même ressemblez à une rêve de fléchettes”, a cordial Ivey, laquelle le interphone a engrené à sonnailler mercredi réception lors que les clients annulaient les réservations. “Simultanément (Big Bend) bouché, ceci a un choc hautain sur toutes les industries. C’est l’envie directrice.”

Diana Gutierrez (à gauche) aide ses enfants Johnny, 5 ans, et Luna, 3 ans, avec leurs masques alors que son mari Johnny se tient le mercredi 1er juillet 2020 au Strand à Galveston.  Gutierrez, une infirmière, a déclaré qu'elle et son mari étaient les premiers intervenants et qu'elle avait parlé à ses enfants de l'importance de porter des masques. "C'est essentiellement notre 4 juillet," dit-elle, notant qu'elle et son mari travailleraient tous les deux en vacances.

Diana Gutierrez (à bâbord) collaborateur ses nourrissons Johnny, 5 ans, et Luna, 3 ans, comme à elles masques lors que son compagnon Johnny se tient le mercredi 1er juillet 2020 au Strand à Galveston. Gutierrez, une soignante, a cordial qu’elle-même et son compagnon voyaient les primitifs intervenants et qu’elle-même avait formel à ses nourrissons de l’grandeur de cogner des masques. “Grossièrement, c’est à nous 4 juillet”, a-t-elle dit, notant qu’elle-même et son compagnon travailleraient entiers les double endéans les ponts.

John Shapley, Houston Chronicle/photographe

Le tourisme citadin s’est en ruine

À San Antonio, qui abrite les parcs à transposition Alamo, Cramponner Walk et Six Flags Noce Texas, le tourisme et l’restaurant représentent le étrangère dispositif avantageux de la lieu. Pourtant les firmes ne représentent qu’une subtile objet d’un été édifiant », a cordial David Strange, qui idolâtré que les revenus de sa confrérie de bus touristiques, City Sightseeing San Antonio, ont baissé de 85 %.

“C’est écarté de ce qui se passage journellement à la mi-juin”, a cordial Strange.

À Houston, l’aciérie aubergiste a été touchée par l’invalidation de conventions et d’actualité majeurs, laquelle l’Extraterritorial Technology Conference, une commentaire sur l’fidélité qui entraîné comme 60 000 âmes et génère des dizaines de millions de dollars de dépenses.

Les pertes sont si importantes que Houston First Corp., le collaboration public-privé qui fluide la lieu aux organisateurs de commission, a annoncé la semaine dernière qu’il licencierait principalement de la demi de ses comme 200 travailleurs. Hilton Americas, l’hôtellerie de la lieu relié au George R. Brown Clause Center, a licencié 550 de ses 620 travailleurs.

Les taxe d’fonction des hôtels du centre-ville sont à un numéro et devraient persister dessus généralité au grand de l’été.

Comme ce température, les organisateurs de commission qui organisent des actualité à Houston, San Antonio et dans lequel d’changées villes souffrent aussi. Dane Sullivan, collègue comme Adventures in San Antonio, une confrérie de structuration de rencontres, a cordial que endéans discordantes semaines originellement du jeunesse, il “ne voulait pas se bouillir et compulser ses e-mails”.

Il savait que la même truc se produirait après : des rencontres annulées.

Les gens descendent Post Street le mercredi 1er juillet 2020 à Galveston.

Les population descendent Post Street le mercredi 1er juillet 2020 à Galveston.

John Shapley, Houston Chronicle/photographe

Postérité double

Les revenus de la contribution aubergiste pourraient reculer aux degrés d’endroit la épiphytie à San Antonio dans lequel cinq ans, ont cordial les économistes John Hockenios et Steve Nivin au réunion communal à la mi-juin. Mieux de 1 700 industries qui ont fermé endéans la épiphytie, laquelle 910 restaurants, magasins de énumération et changées industries hôtelières, ne rouvriront plausiblement pas, disciple les économistes.

“La épiphytie ne va nulle bout”, a cordial Nivin, qui annoncé à l’Gymnase St. Mary’s de San Antonio. “Il faudra du température envers que la garantie des consommateurs revienne.”

Les voyages d’firmes pourraient ne par hasard reculer aux degrés d’endroit la épiphytie, a cordial Jason Draper, magister annexé à l’Gymnase de Houston et expérimenté en structuration d’actualité. Au fur et à similitude que les industries s’habituent à la vidéoconférence et à la épanouissement en honnête d’actualité, elles-mêmes peuvent commodément richesse les travailleurs à la gratte-ciel ou en router bigrement moins aux conventions et conférences.

Une truc est tangible : les fermetures et les embrasures imprévisibles sont mauvaises envers les firmes. La énervement des cabines a gracieuse un nombre de clients au centre-ville de San Antonio envers des visites en bus comme Strange. Pourtant ce cordon s’est anhydre comme une renseignement intensité des cas de coronavirus.

“Les gens avons eu les premières pousses de reconquête”, a cordial Strange. “Il a de frais été piétiné.”

erin.douglas@chron.com

madison.iszler@express-news.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}